Syndicat des enseignantes et des enseignants du Collège de Bois-de-Boulogne

Actualités

RASSEMBLEMENT POUR UNE DÉMOCRATIE JUSTE À L’OCCASION DU DÉBAT DES CHEFS

RASSEMBLEMENT POUR UNE DÉMOCRATIE JUSTE À L’OCCASION DU DÉBAT DES CHEFS

RASSEMBLEMENT POUR UNE DÉMOCRATIE JUSTE  

À L’OCCASION DU DÉBAT DES CHEFS 

 

En face de l’atrium de la nouvelle Maison de Radio-Canada

(1000, avenue Papineau, à Montréal)

Le jeudi 22 septembre 2022 : 18h30-19h45

 

Nous vous invitons à nous rejoindre à partir 18h30, en face du hall d’entrée de la nouvelle Maison de Radio-Canada (située au 1000, avenue Papineau à Montréal), avec banderoles et drapeaux de la CSQ. Nous vous fournirons des pancartes avec des slogans relatifs à la réforme électorale.

Aucune allocution n’est prévue, mais des prises de parole spontanées pourront avoir lieu.

Le rassemblement prendra fin à 19h45.

Pour une question de logistique, merci de confirmer votre présence à giroux.france@lacsq.org.

Le rassemblement est organisé conjointement par le Mouvement Démocratie Nouvelle (MDN) et la Coalition pour la réforme électorale maintenant! La CSQ étant membre de cette coalition, vous êtes invités en grand nombre à participer à ce rassemblement.

Il a pour objectifs de manifester l’intérêt de la population pour la réforme électorale et d’exiger des chefs des principaux partis politiques qu’ils s’engagent à réformer le mode de scrutin au cours du prochain mandat.

Mise en contexte

 La CAQ, le PQ, QS et le Parti Vert s’étaient engagés par écrit en mai 2018 à réformer le mode de scrutin (dépôt puis adoption d’un projet de loi) et à ce que les élections de 2022 se fassent dans le cadre du nouveau mode de scrutin.

 La réforme du mode de scrutin vise à introduire plus de proportionnalité dans notre système électoral afin de corriger les effets de distorsion qui permettent à des partis qui ont obtenu une minorité de voix (37 % pour la CAQ en 2018) de gouverner, sans partage, avec une majorité de sièges de députés (59 % pour la CAQ en 2018). La distorsion risque d’être encore plus forte à l’issue de l’élection de cette année (40 % des voix qui donneraient 80 % des sièges).

 À son arrivée au pouvoir, la CAQ a déposé un projet de loi (PL39) en ce sens en septembre 2019, stipulant cependant que la nouvelle loi électorale ne serait pas en vigueur pour 2022 (première promesse brisée).

La CAQ a finalement abandonné le PL39 en décembre 2021 (bien qu’il ait été adopté à la majorité en première et deuxième lectures) sous prétexte que la pandémie avait réorienté les priorités du gouvernement et que la population n’était pas intéressée par la réforme du mode de scrutin (seconde promesse brisée).

 François Legault, en pleine campagne électorale (le 4 septembre 2022, à Radio Canada), a de nouveau justifié l’abandon de sa promesse électorale par le fait « qu’on ne se bat pas dans les autobus pour réformer le mode de scrutin », que ça n’intéresse pas la population, tout au plus quelques intellectuels.

Merci à toutes et à tous pour votre participation.

Une démocratie juste, c’est maintenant!